Aide aux futures scénaristes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par Odile Colcombet le Mar 11 Avr - 10:13

avatar
Odile Colcombet

Messages : 250
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par Odile Colcombet le Lun 20 Mar - 18:24

A propos de "ne pas couper la parole", il m'arrive de discuter avec quelqu'un et... oups ! soudain la personne se lève, se détourne de moi, voire s'en va carrément dans la pièce à côté ! Je suis franchement interloquée !
(Tiens, curieusement ce mot "interloqué" qui signifie "surpris" vient du latin "interloqui" = couper la parole à quelqu'un)
En fait, c'est simplement que le téléphone a sonné et que je ne l'ai pas entendu. Du coup, je trouve que c'est très impoli de couper la conversation pour aller répondre au téléphone, cela me donne l'impression que ce que je dis n'intéresse pas la personne à qui je parle et ça me déstabilise beaucoup au point que lorsqu'elle revient, je bredouille et je bafouille, je ne sais plus de quoi l'on parlait, bref, je m'sens conne !!!

Mais en racontant cela, c'est exactement la même chose qui se passe quand la personne à qui je parle se retourne pour répondre à une tierce personne engagée dans une autre conversation. Là, non seulement je trouve cela impoli, non seulement je suis déstabilisée et je me sens conne mais, en plus, je suis éberluée de me rendre compte que mon interlocuteur arrive à suivre deux conversations à la fois ! C'est dire s'il se concentre peu sur ce que je dis ! Voire c'est un peu comme si je l'empêchais de participer à une conversation beaucoup plus importante. C'est un peu comme s'il me poussait parce que je le gêne pour voir le paysage. Je me sens tellement RIEN dans ces moments-là !

Bien sûr, de même que les entendants oublient que nous entendons mal, j'oublie que les entendants entendent sans efforts, sans tension, sans concentration... Alors, je sais pas pourquoi mais, du coup, ça me fiche un peu le cafard... What a Face
avatar
Odile Colcombet

Messages : 250
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par thiery pierre le Lun 20 Mar - 17:54

document excellent.
Si déjà nous obtenions çà, ce serait bien agréable. Pas vrai mesdames ????

thiery pierre
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par Odile Colcombet le Lun 20 Mar - 13:16

"Vivement que la soirée se termine car j'me sens vraiment isolée, là !"
Je sais pas vous mais, moi, ça me parle ! Il m'arrive même de m'endormir à table...
Mais, finalement, je me rends compte que les règles que cette jeune fille énonce sont assez proches du B-A-ba de la politesse !

avatar
Odile Colcombet

Messages : 250
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par Isabelle LACROIX le Jeu 16 Mar - 14:07

On retouve bien du vécu pour nous les malentendants. C'est vrai que les entendants ne nous comprennent pas. Ils croient que l'on a un problème au cerveau.

avatar
Isabelle LACROIX

Messages : 38
Date d'inscription : 19/05/2016
Age : 46
Localisation : FLOIRAC

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par Odile Colcombet le Dim 12 Mar - 12:15

http://www.huffingtonpost.fr/2015/03/12/journee-nationale-audition-sourd-malentendant-handicap-moque-incompris_n_6840104.html?xtor=AL-32280680
Le HuffPost se penche sur ces quotidiens devenus calvaires à cause de ces troubles sous-estimés, toutes ces situations que nous connaissons que trop bien :

"Je te l'ai déjà dit trois fois !", "Mais t'as pas entendu ce que je t'ai dit ?" Ces phrases, Françoise, 56 ans, ne compte plus les fois où elle les a entendues. Comme beaucoup de personnes malentendantes, elle se sent parfois moquée, souvent incomprise. Il faut dire que, contrairement à d'autres handicaps, les troubles auditifs ne se voient pas, ils sont de fait moins reconnus par l'entourage des personnes concernées.

Elle confie s'être souvent disputée avec sa famille à cause de ses problèmes d'audition. "Je dois les faire répéter, ça les agace, je n'entends pas quelque chose que j'aurais dû entendre, ça agace aussi. Pourtant, ils savent bien que je suis malentendante", déplore-t-elle.

Des histoires de moquerie et de dédain, Françoise en a plus d'un dans son sac. Récemment, un malentendu l'a énormément chagrinée. Elle testait pour la première fois un cours de relaxation, mais n'a presque rien pu entendre. A la fin du cours, elle a tenté d'expliquer au professeur que même si elle voulait poursuivre les cours, elle ne pourrait certainement pas revenir à cause de son audition. La réponse qu'on lui fait semble à côté de la plaque: "Vous réfléchissez. Il faut du temps pour savoir ce qu'on veut". Comme si elle n'était pas malentendante mais simplement indécise.

Cette exaspération des gens face à la surdité, elle la ressent au quotidien. "Quand je suis au téléphone et que j'explique que je n'entends pas, les gens font un effort mais ça ne dure jamais longtemps", poursuit-elle. "A force, on arrête tout simplement de demander aux autres et on fait semblant d'avoir compris."

Ces témoignages, Mireille Tardy, ORL phoniatre et membre du Comité scientifique de l’association JNA, ne peut que les corroborer. "Qu'on soit enfant, adulte ou vieillard, malentendant ou sourd, on n'est pas reconnu par les autres", nous explique-t-elle. "On est face à un phénomène mal connu, mal toléré par l'entourage. La personne en face d'un malentendant se sent frustrée car son langage n'est pas compris par l'autre. 'Essaye donc de comprendre', 'Fais un peu attention', 'Je te l'ai déjà dit deux fois'... Les gens se plaignent mais, quelque part, c'est parce qu'ils se sentent responsable de l'incompréhension".

"Sourde mais pas débile"

Autre problème, la surdité est comparée, bien évidemment à tort, à un manque d'intelligence. "Quand quelqu'un ne comprend pas, on se dit qu'il est peut-être un peu bête, qu'il ne fait pas attention", regrette Mireille Tardy. Françoise se souvient d'ailleurs encore de cette fois où on lui a mimé un haut-parleur dans les oreilles en lui disant, "c'est quand même drôle ces confusions que tu fais". Ce à quoi elle a répondu, cinglante: "sourde mais pas débile". Un problème bien spécifique aux malentendants, comme le soulignait Annelise dans un témoignage pour le site Madmoizelle: "Dans le système français, il est mieux vu d’être myope que malentendant [...] Maintenant que tu sais que tu as un problème, reste à le confronter aux autres. Il faut avoir le cran de dire, parfois 'Désolée, je n’entends pas', et là la mine patibulaire de l’homme lambda se met en place: sourcil relevé, bouche interrogative… et si j’avais une débile, en face de moi ? Le sourd, il faut bien le dire, est forcément un débile profond, puisqu’il n’est pas capable de communiquer relativement normalement avec son entourage."

Pour Mireille Tardy, c'est déplorable mais pas étonnant : on voit bien qu'un aveugle ne voit pas, mais pas qu'un sourd n'entend pas. "L'aveugle manque d'autonomie de déplacement. On le voit, on a donc envie de faire attention. Alors qu'on ne s’apitoie pas sur le sort d'un sourd, non, on ne le supporte pas, ça angoisse." C'est amplifié, selon elle, par le fait que tous les sons (graves, aigus) ne sont pas perçus par les malentendants de la même manière. "Avec l’hyperacousie par exemple, le son est distendu. Les personnes atteintes n'entendent pas certains sons mais peuvent être excédés par le bruit." C'est ce que nous explique Françoise, qui sort dégoûtée des séances de cinéma car elle ne comprend jamais tout, mais qui, à côté de ça, ne peut pas supporter le bruit des concerts. "L'entourage est excédé, pense que le malentendant joue la comédie", explique Mireille Tardy.

Un cercle vicieux

Ces difficultés permanentes ne sont pas sans conséquence sur la santé mentale des personnes concernées. Elles font des efforts, en vain, car l'entourage continue à les mettre sous pression. "C'est un cercle vicieux, estime Mireille Tardy. On commence, par peur, à ne plus aller chez son commerçant, son médecin, on fait semblant de comprendre, et puis c'est l'isolement, qui est encore pire chez les personnes âgées".

Pour mettre un terme à tous ces tracas, on pense bien évidemment à l'appareillage. Problème : ce n'est pas si facile. "Tout d'abord, les appareils auditifs sont très mal remboursés", explique Mireille Tardy. Ensuite, il y a un frein physique, alors même que ce sont des appareils très légers, peu visibles. "Les malentendants ont souvent du mal à passer le cap. "C'est bien moins évidement que le port des lunettes, confirme Françoise. C'est tout une acceptation : de devoir porter un contour d'oreille, du handicap."

Perte de l'audition, incompréhension, isolement, difficulté à se faire appareiller: "c'est un cumul de handicaps", résume Mireille Tardy.
avatar
Odile Colcombet

Messages : 250
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

Aide aux futures scénaristes

Message par Odile Colcombet le Sam 11 Mar - 10:36

Je vais tenter de mettre ici des informations que j'ai pu donner ici ou là pour mieux faire comprendre ce "phénomène" bizarroïde de la malentendance. Vous pouvez donc, à votre tour y apporter votre contribution.

Nous ne sommes pas rejetés en tant que porteurs d'une aide auditive : nous sommes des malentendants vivant au milieu des entendants.
Nous n'avons pas une "identité" spécifique : notre culture est la même que celle des entendants et n'a aucun rapport avec ce qu'on appelle la culture sourde.
Nous combattons toute forme de discrimination même si elle est positive, c'est elle qui stigmatise et nous montre du doigt !
Nous ne nions pas nos difficultés. De fait, il faudrait surtout faire connaître les situations qui les créent.
avatar
Odile Colcombet

Messages : 250
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aide aux futures scénaristes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum