"L'Âme du silence" de Magali Carré Ethuin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: "L'Âme du silence" de Magali Carré Ethuin

Message par Odile Colcombet le Ven 16 Juin - 10:29

Je l'ai lu. Voici mon point de vue :

Il s'agit d'une biographie romancée. Magali Ethuin, comme (malheureusement) beaucoup de personnes sourdes, a beaucoup de mal à maîtriser la langue écrite. Malgré les corrections réalisées par l'association Les Plumes d'Yggdrasil, j'ai été très gênée par les nombreuses fautes d'orthographe et de grammaire qui subsistent...

Toutefois j'ai trouvé l'écriture très appliquée comme si son auteur réalisait un devoir en classe avec l'intention de décrocher une bonne note... Mais, là, encore une fois, je mettrais ce défaut sur le compte de la surdité.

Cette auto-fiction est, pour moi, une histoire d'amour à l'eau de rose et un peu tirée par les cheveux. Je n'ai pas vraiment réussie à m'y laisser embarquer mais je l'ai quand-même lue jusqu'au bout car il y a du suspens. Cela m'a rendu curieuse au point de vouloir connaître la fin. Et... cette fin... béééééé, comment dire ? Eh bien, ce n'est pas du tout ma tasse de thé !

J'ai également été déçue de n'y trouver que des histoires, somme toute assez banales, de moqueries ou de mises à l'écart... alors que j'aurais été intéressée d'y découvrir des situations vécues, vraiment particulières, qui fassent mieux comprendre au piéton Lambda le drame de la malentendance. Parce que, les moqueries, tous les enfants en subissent et doivent apprendre à les gérer pour devenir un adulte respecté et respectable.
avatar
Odile Colcombet

Messages : 233
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

"L'Âme du silence" de Magali Carré Ethuin

Message par Odile Colcombet le Ven 16 Juin - 10:06

Ce livre nous a été dédicacé par l'auteur, Magalin Ethuin, jeune femme malentendante qui a auto-édité son roman.


Résumé de la 4e de couverture :
Rien n'aurait laissé présager que cette petite fille aux longs cheveux d'ébène serait différente des autres enfants. Pourtant, Magali devra affronter les difficultés liées à sa surdité. Moqueries, rejet et harcèlement seront son quotidien. D'illusions en désillusions, elle devra, malgré tout, marcher la tête haute surtout après avoir perdu son repère. Réussira-t-elle à enjamber les ronces qui parsèment son chemin afin de donner un sens à sa vie ?

Extraits :
"Mon ours est cassé, j'ai beau appuyer sur son ventre il ne pleure plus... La petite danseuse de ma boîte à musique tourne, tourne encore et encore mais la mélodie est silencieuse... Les aiguilles de ma pendule princesse ne cessent d'avancer mais il n'y a plus le tic-tac qui me berce tous les soirs... Pourquoi tout est différent ce soir ? Pourtant ma chambre est la même !
- Maman... maman...
Même ma voix a disparu..."

Article sur http://www.toutmontbeliard.com :
"Ce roman retrace la vie d’une petite fille qui devient sourde, et qui devra se battre pour s’accepter, mais surtout être acceptée telle qu’elle est dans une société où il faut être dans les normes" , voici comment commence Magali Carré Ethuin, du Pays de Montbéliard, quand on lui demande de présenter son livre L’Âme du silence. C’est l’histoire autobiographique d’une petite fille qui devient sourde du jour au lendemain à l’âge de 3 ans. Le livre évolue avec le personnage, tout commence dans un environnement d’enfant avec des paroles d’enfant, pour finir dans le monde d’adulte. Des moqueries de camarades de classe, à un corps enseignant qui ne veut pas s’adapter, à des grands-parents qui marquent leur préférence pour sa sœur entendante, en passant par ses premières amours qui finalement la rejette, Magali raconte par toutes les épreuves qu’elle a traversée, comment elle est arrivée aujourd’hui à 39 ans, femme mariée, épanouie, avec trois enfants, et des projets plein la tête.

Article sur http://sourds.waliceo.fr
La Revanche de Magali Ethuin
Magali Ethuin a publié en décembre son premier roman L’Âme du silence. Son livre n’est pas une autobiographie car certains événements ont été modifiés mais on y retrouve son parcours médical et les difficultés auxquelles elle a dû faire face.
Avec son histoire et sa plume, elle a su toucher les gens et a déjà eu des retours très positifs. (...)
À travers ce roman, elle souhaite faire évoluer les mentalités sur la surdité et plus largement sur le handicap. Chaque femme, chaque homme devrait être accepté tel qu’il est, sans préjugé !
Propos recueillis par Caroline Becamel :
Comment est venue l’idée de faire ce livre ?
J'ai toujours aimé lire et l'idée d'écrire un livre m'est venue naturellement. D'après les psychologues, il est important de mettre par écrit ses ressentis et j'ai décidé de jouer le jeu en racontant une partie de ma vie. J'avoue que ça a été bénéfique mais, en même temps, douloureux de raviver certains souvenirs !
L'écriture proprement dite a duré presque 5 mois mais il a fallu presque 1 an pour arriver à l'édition.

Peut-on vraiment parler d’autobiographie ?
L'Âme du silence retrace mon vécu sur le plan médical et humain par rapport à ma surdité. Ce n'est pas une autobiographie barbante mais un roman dans lequel je retrace mon passé. Tout est vrai sauf la mort de mon premier amour. Dans le livre, je dis qu'il est mort à cause de moi - en réalité il a eu un accident de moto - mais, pour donner plus de profondeur au roman, j'ai choisi de changer les circonstances de sa mort. Son enterrement a aussi été modifié, exagéré. La fin aussi est fausse mais je n'en dis pas plus !
Mes parents m'ont été d'un grand secours pour retracer mon parcours.

Qu’est-ce que ça vous a apporté ? Aviez-vous envie de faire passer un message ?
Avec ce roman, je ne cherche pas de pitié, ni de compassion, je veux seulement essayer de changer le regard de l'homme vis-à-vis du handicap. L'homme doit être conscient qu'à travers ses paroles et ses actes il peut blesser un être à jamais. Pendant la majorité de mon enfance et de mon adolescence, plusieurs personnes m'ont rabaissée et n'ont cessé de me répéter que je n'arriverai à rien dans la vie car je suis handicapée. L'Âme du silence  est ma revanche. Je l'ai écrit seule.
Quel retour avez-vous eu ?
Aujourd'hui, plusieurs personnes sourdes m'ont contactée pour me dire qu'elles se retrouvaient dans mon récit. Les retours sont tous positifs et j’espère que cela va continuer...
Plusieurs journalistes m'ont également contactée pour me demander si j'acceptais de répondre à des questions en vue d'un article et j'aimerais aller plus haut, plus loin, afin de faire tomber les barrières et les préjugés... L'homme doit comprendre que la surdité fait partie de moi.
D'un point de vue personnel, mon entourage a découvert des choses sur moi et ma vie. Ma maman a versé énormément de larmes en lisant car ce n'est pas facile de faire un bond en arrière et de revivre une période douloureuse.

Le mot de la fin...
Aujourd'hui, j'ai pardonné car je m'accepte telle que je suis et je suis bien dans mes baskets ! A bon entendeur...


Les commentaires des premiers lecteurs :
"Une histoire bouleversante qui nous plonge dans une réflexion constante de la société dans laquelle nous vivons. Un combat de toute une vie pour la normalité et beaucoup d’épreuves surmontées. Une très belle leçon de vie."
"Hyper émouvant, touchant, déçu par la cruauté des gens qui ont pu faire du mal à Magali, mais quand on la connaît on se rend compte que ce petit bout de bonne femme ira loin, avec ou sans les virages."
"Roman très touchant, qui donne matière à réfléchir par rapport à notre comportement vis-à-vis du handicap, on ne peut qu'avoir la boule au ventre." .

En cliquant sur "répondre", chaque adhérent qui l'aura emprunté et lu pourra donner son point de vue.
avatar
Odile Colcombet

Messages : 233
Date d'inscription : 22/05/2016
Localisation : Toujours ailleurs

http://www.anne-hecdoth.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum